Menu

Crop Trust

FELCO est fière de collaborer avec le Crop Trust en vue de soutenir une étude garantissant la conservation à long terme et la disponibilité de la seule collection internationale de caféiers au monde.

L’avenir du secteur mondial du café pourrait bien se jouer à Turrialba, au Costa Rica, où quelque 12 000 arbres représentant 11 variétés de café sont conservés par le Centre agronomique tropical de recherche et d’enseignement supérieur (CATIE).

Depuis 70 ans, la collection de cafés du CATIE profite au secteur du café, notamment en Amérique centrale, où toutes les variétés de café résistantes à la rouille sont issues de cette banque de gènes de dix hectares. Malheureusement, la collection de cafés du CATIE est menacée en raison du vieillissement des arbres, d’un financement insuffisant et de l’absence de système de sauvegarde.

Face aux menaces qui pèsent sur la collection, le Crop Trust compte mener une étude indépendante et approfondie avec le soutien de FELCO, et qui permettra au CATIE de déterminer les mesures à prendre pour respecter les normes internationales dans leurs efforts de conservation des variétés de caféiers.

À l’occasion du 70e anniversaire de FELCO 2, son sécateur le plus emblématique qui s’est vendu à plus de 16 millions d’exemplaires dans le monde, FELCO compte lancer une série limitée de cet outil, dont les bénéfices permettront de financer l’étude.

« Nous pensons que la vision à long terme du Crop Trust correspond à la volonté de FELCO de proposer des produits de qualité reconnus pour leur longévité », a déclaré Stephan Kopietzki, Responsable du service client chez FELCO. « À l’instar de la conception des produits FELCO, il est essentiel de veiller à préserver durablement la diversité des cultures. La diversité et la préservation des cultures sont essentielles à toute vie sur Terre et doivent être traitées comme telles. »

L’étude fournira une évaluation complète de l’état de la collection de cafés du CATIE. Elle s’intéressera à tous les aspects possibles, depuis l’âge des arbres conservés jusqu’aux pratiques de prévention sécurisées, en passant par les niveaux passés et futurs de la demande du secteur du café pour chaque variété. Les résultats permettront de recommander des mesures urgentes et chiffrées garantissant la conservation à long terme et la disponibilité de la collection.

« À l’instar du modèle emblématique FELCO 2, la collection de cafés du CATIE célèbre son 70e anniversaire cette année et nous voulons l’aider à préserver cette diversité pour les 700 années à venir », a déclaré Marie Haga, Directrice générale du Crop Trust.

« Nous sommes ravis qu’une entreprise telle que FELCO se mobilise pour soutenir cette étude cruciale, et nous espérons que d’autres suivront son exemple », a-t-elle ajouté. « La tasse de café que nous sommes des millions à savourer chaque jour dans le monde en dépend. »

Vue d’ensemble

Cette étude approfondie représente la première étape concrète de la mise en œuvre de la Stratégie mondiale de conservation des ressources génétiques du café. Élaborée par le Crop Trust en collaboration avec World Coffee Research (WCR), la Stratégie identifie quatre banques de gènes en tant que principaux gardiens de la diversité du café dans le monde. Trois d’entre elles se situent en Afrique : en Côte d’Ivoire, en Éthiopie et à Madagascar. La quatrième est la Collection internationale de cafés du CATIE. Elles sont désignées collectivement sous le nom de « Collections d’origines ».

Contrairement au maïs, au riz ou au blé, le café ne peut pas être conservé à long terme sous forme de graines. Cela signifie que les banques de gènes doivent présenter plusieurs arbres vivants de chaque variété ou espèce. Cette démarche coûte cher et nécessite un entretien constant. Malheureusement, de nombreuses ressources génétiques essentielles ont déjà été perdues suite à la mort de plusieurs arbres, faute d’entretien adéquat. De nombreux caféiers conservés dans le cadre des Collections d’origines vieillissent et ont besoin d’être replantés ou d’une attention particulière. En raison de leur diversité, une grande variété de pratiques culturales doivent leur être appliquées (par exemple, les arbres cultivés et sauvages présentent des besoins différents en termes d’ombre, de taille, d’engrais, etc.).

« L’étude approfondie menée par le partenariat Crop Trust/FELCO représente la première étape d’une collaboration mondiale qui devrait profiter à tous les acteurs du secteur du café, des petits producteurs et torréfacteurs aux baristas et consommateurs », a déclaré Jennifer « Vern » Long, PDG de World Coffee Research, un programme de recherche et développement coopératif à but non lucratif élaboré par le secteur mondial du café.

« Sans l’accès à diverses variétés, le secteur ne pourra pas répondre à la demande mondiale croissante de café. Enfin, la disparition de cette diversité aura des répercussions à long terme sur les dizaines de millions de personnes en Amérique latine, en Afrique et en Asie dont le café fait partie de leur principale source de revenus. »

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Luis Salazar, Crop Trust, luis.salazar@croptrust.org, +49 171 185 9490

Michèle Charpié, FELCO SA, mcharpie@felco.com, +41 32 858 14 21

 

Informations supplémentaires :

Crop Trust et Stratégie mondiale de conservation des ressources génétiques du café
Le Crop Trust est une organisation internationale œuvrant en faveur de la conservation des cultures dans les banques de gènes. Grâce aux revenus de placement générés par son fonds de dotation, il fournit un soutien financier aux banques de gènes internationales, régionales et nationales ainsi qu’au Svalbard Global Seed Vault, le dispositif de sauvegarde mondial. Le parrain mondial du Crop Trust est Son Altesse Royale le prince de Galles. www.croptrust.org

Collection internationale de cafés du CATIE 

Située à Turrialba au Costa Rica, loin du centre d’origine du café, cette collection se compose de près de 2 000 variétés de café cultivé et sauvage, organisées en rangées serrées d’arbres sur dix hectares de terre. Au fil des années, elles ont été ramenées d’Éthiopie, du Yémen, du Kenya, de Tanzanie, de Colombie, du Brésil, du Mexique et de toute l’Amérique centrale. Leur histoire remonte à la fin des années 1940 https://www.catie.ac.cr/en/

 

Liens :

https://www.croptrust.org/saving-coffee/

https://stories.croptrust.org/story/70-years-on/

https://www.croptrust.org/spotlight/talkin-coffee-conservation/

https://stories.croptrust.org/story/cup-o-joe/